Actions avec

les scolaires

Ce projet inédit fait danser toutes les classes de primaire, du CP au CM2, de l’école Velette de Rillieux-la-Pape.

Durant une semaine, les danseurs permanents du CCNR encadreront 8 ateliers de pratique par jour, afin de faire danser les 270 élèves de l’école. Chaque élève préservera sa singularité et sa créativité tout en participant à un projet commun. Au sein de chaque classe, les élèves expérimenteront des situations collectives, négocieront les espaces, les temporalités et le rapport aux autres.

Sous forme de jeux d’exploration, les enfants travailleront autour de la construction et de l’écriture du mouvement avec leur corps, puis exploreront la relation à l’autre et leur place dans le groupe. La notion d’erreur n’existe pas. Chaque proposition comptera dans le processus créatif. Ce parcours génèrera des expériences sensibles et encouragera à étendre le champ des possibles.

Cette présence artistique au cœur de l’école peut bousculer et détourner les usages, les hiérarchies, les circulations, les espaces… Alors un travail d’équipe réunit les artistes, les enseignants, le personnel de l’école et les parents. Au-delà de la démocratisation artistique et culturelle, la démarche de l’artiste régénère les pratiques scolaires, insuffle de nouveaux modèles éducatifs et aide l’élève à mieux rentrer dans les apprentissages.

Ce processus artistique unique fera l’objet d’une exposition photos au sein de l’école Velette. Le photographe Sébastien Erôme suivra toute la semaine les différentes classes dans leur découverte de la danse. À la fin du processus, chaque enfant aura une photo de lui en train de danser.

Destiné à deux groupes de jeunes intégrés au dispositif Mission de Lutte contre le Décrochage Scolaire au sein des lycées professionnels Sermenaz et Georges Lamarque à Rillieux-la-Pape, le projet Itinéraires propose des ateliers de danse menés par Jérôme Oussou, danseur intervenant au CCNR.

L'enjeu de ce dispositif est de poursuivre les actions de responsabilisation et d’autonomie des élèves afin de favoriser le vivre-ensemble et de faciliter leur intégration au groupe. Grâce à une pratique chorégraphique centrée sur la prise de contact (visuelle, corporelle...), la proposition individuelle et l'expression d'un langage commun, le CCNR aide les élèves à reprendre confiance en eux en les mettant en situation de réussite.

Construit comme un véritable parcours artistique, ce projet propose aux élèves de découvrir des pièces chorégraphiques de Yuval Pick. Chaque représentation est suivie d’une rencontre avec l’équipe artistique pour permettre aux élèves d’échanger avec les danseurs.

La dimension citoyenne est au cœur d’Itinéraires. En invitant des jeunes aux parcours divers à se rencontrer, le projet est un outil de développement des compétences sociales (s’intégrer, coopérer, collaborer). La pratique artistique est également un outil d’inclusion pour les participants allophones nouvellement arrivés en France. C’est l’occasion pour les élèves participants de valoriser leur savoir être et leur savoir faire tout en étant porteurs de valeurs telles que la solidarité, le respect d’autrui et de soi, la mixité et l’altérité.

Itinéraires donne aux élèves l’opportunité de découvrir un territoire commun, la ville de Rillieux-la-Pape, ainsi qu’un lieu artistique et culturelle emblématique, le CCNR. La connaissance d'un lieu artistique combinée à la pratique chorégraphique sont susceptibles d’amener les jeunes à initier une démarche personnelle dans leur rapport au spectacle vivant et à la culture.

Un atelier participatif est organisé au studio de danse du CCNR pour clôturer le projet. Mis en place pour la première fois en 2019, le projet Itinéraires sera reconduit en 2022.

Le CCNR et le collège La Tourette (Lyon 1er) mettent en œuvre une expérience de création artistique en transmettant la pièce de Yuval Pick, Flowers crack concrete, à 20 élèves faisant partie de l’Unité pédagogique pour élèves allophones arrivants (UPE2A). Sofiane Distante, danseur intervenant au CCNR guide ce projet artistique fédérateur.

Flowers crack concrete, pièce issue du projet Passerelles, est née de la volonté de faire se rapprocher des jeunes de nationalités, de religions, de cultures et de pays différents, qui partagent tous une même passion, la danse.

Le projet Passerelles a débuté en février 2018 en France et en Israël, et a trouvé son accomplissement à Haïfa en juillet et à Lyon en septembre 2018 lors de la présentation de la création de la pièce dans le cadre de la 18ème Biennale de la Danse et des Journées Européennes du Patrimoine. Ce projet faisait partie de la saison croisée France-Israël 2018.

Depuis, Flowers crack concrete, est devenu un projet participatif à part entière. Le CCNR la transmet à d’autres groupes, de tous âges et de toutes origines, pratiquant ou non la danse. Une création participative in situ avec des danseurs ou des élèves amateurs de tous horizons pour questionner autrement l’appartenance au groupe, afin que l’espace commun se présente tel un lieu où convergent les différences.

Par ce projet, les élèves UPE2A du collège La Tourette découvriront une expérience singulière en danse, qui donne à réfléchir, à penser, à débattre sur le faire et le vivre-ensemble.

Deux semaines de transmission auront lieu au collège en mai, puis en juin 2021, menant à une restitution ouverte le vendredi 4 juin 2021.

Dans le cadre du dispositif Parcours artistiques de la ville de Rillieux-la-Pape, le projet Nos rencontres invite les élèves de l’école Les Brosses (du CE2 au CM2) à découvrir l’univers de la danse contemporaine et du chorégraphe Yuval Pick.

Ces ateliers permettent aux élèves d’expérimenter des intentions et des émotions par le corps, d’explorer et de s’approprier de nouvelles formes d’expression. Confrontés à ce nouveau langage, ils développent leur apprentissage personnel et envisagent le partage et la rencontre à l’autre différemment.

Léa Helmstädter réalise et coordonne les ateliers, les répétitions, ainsi que la représentation publique, qui s'inscrivent dans ce projet. Les ateliers se déroulent au sein même de l’école, impliquant la présence de l’enseignant et de la danseuse-intervenante, tout au long de l'année.

Le temps de restitution, commun à toutes les écoles, se tient en juin pour clore le projet et présenter les formes artistiques élaborées par chaque classe.

La danse joue avec les mots, la littérature fait bouger les corps. Où est-ce l'inverse ?

Dans le cadre du dispositif Prix littéraire des lycéens et apprentis, le CCNR et le lycée La Martinière-Diderot s’associent pour proposer à 35 élèves de seconde technologique art appliqués une expérience unique et fédératrice visant à créer cohésion, écoute et échange dans le groupe.

À travers des ateliers de pratique corporelle basés sur 8 romans et bandes dessinées lus en classe, les élèves pourront incarner et transformer par le corps leurs ressentis et impressions de lecture.

Lieu de déploiement d'un récit littéraire dans l'espace, le plateau de danse offrira aux jeunes la possibilité d'une lecture dynamique et sensible des œuvres littéraires. Guidés par Julie Charbonnier, danseuse professionnelle intervenante au CCNR, les élèves élaboreront une proposition chorégraphique qu’ils présenteront lors d’une restitution.

Afin de nourrir leur sensibilité et leur créativité, les jeunes assisteront à des échauffements et répétitions de spectacles in situ, au cours desquels ils dessineront les artistes en mouvement. Ils seront également présents lors de trois représentations de pièces de Yuval Pick. Ces moments leur permettront de rencontrer les équipes artistiques et d’échanger sur le processus de création.

En proposant ce “parcours dansé du lecteur” le CCNR souhaite encourager la découverte de la création contemporaine, aussi bien chorégraphique que littéraire, auprès des jeunes de la Région.

Une restitution ouverte sera organisée dans l’enceinte du lycée le vendredi 2 avril 2021.

L’objectif du projet est la mise en place, au sein de ce cycle 3, d’ateliers de danse en commun entre une classe de CM de l’école Montaigne et l’école élémentaire Montaigne. Le thème de La rencontre a été choisi afin de concrétiser cette liaison entre l’école primaire et le collège.

Par la mise en place d’ateliers d’écriture, les élèves sont amenés à découvrir des œuvres, des textes poétiques, des rencontres artistiques et à faire des visites de galeries photos. Ils entreprennent ensuite une phase de création photographique et chorégraphique. Le but étant de favoriser la rencontre et le partage avec l’autre. Ce parcours a pour but de vivre une expérience artistique autour du « danser ensemble » et de la rencontre avec des artistes. Les deux classes assisteront à une pièce chorégraphique de Yuval Pick et à une rencontre avec l’équipe artistique du spectacle.

Lors des ateliers, l’intervenant Paul Andriamanana mobilisera quatre chapitres du Petit Prince afin de travailler différents objectifs : le rythme, l’espace, la rencontre et la question du groupe.

Danser pour découvrir

L’équipe de médiation du CCNR
est à vos côtés pour imaginer
des actions sur mesure !

Contact :
frederic.merme@ccnr.fr