Practice avec

les danseurs du CCNR

Practice avec les danseurs du CCNR/Yuval Pick ©Sébastien Erôme

Workshop en partenariat avec le CND

7 au 11 décembre 2020

Studio La Velette

10h - 12h

Practice, du corps à l’ouvrage 

Depuis la fin des années 1990, Yuval Pick a créé plus d’une vingtaine de pièces chorégraphiques. Leur écriture s’appuie sur une « matrice », ou méthode, dénommée Practice, qui est à la fois une philosophie du corps et un ensemble d’expériences de soi inédites. Destiné à l’origine aux danseurs de sa compagnie, Practice s’ouvre maintenant à un public très varié : professionnels, amateurs éclairés ou non, personnes en difficulté aspirant à une autre approche sensible de leur corps… L’expérience ou le cours proposé s’adaptant à la spécificité du groupe constitué.

Practice pour les danseurs professionnels et les danseurs en formation

Yuval Pick fait le constat que la méthode Practice peut contribuer à la formation initiale et continue du danseur d’aujourd’hui. Elle permet d’élargir le potentiel physique et créatif de ceux qui la pratiquent. La méthode Practice est un support d’apprentissage, de perfectionnement, et d’entrainement du corps (et de l’esprit) pour être au plus près des attentes de l’acte de création et d’interprétation. Elle répond ainsi aux enjeux de l’insertion et de l’employabilité professionnelle.

« L’espace-entre » devient un espace de jeu. On l’explore, on le modifie, on le réorganise, on l’invente. 

Depuis plusieurs années, Yuval Pick développe une méthode qui nourrit sa danse et ses pièces et qui est devenue la pratique quotidienne des danseurs de sa compagnie.  Practice considère chaque mouvement comme une action.  Cette action est une manifestation du soi, concrétisée par une intention précise. Ce principe fondamental est en rupture avec l’idée que le mouvement doit donner naissance à une forme codifiée.   

Pour réaliser chaque mouvement Yuval Pick a développé un travail sur le « corps imaginaire ». A travers des images ludiques et organiques, issues du monde animal, végétal ou minéral, on éveille par différentes expériences physiques le « corps imaginaire » pour transformer sa perception du corps. Ces différentes images permettent au participant d’être dans l’action et de trouver son intention.