Sa méthode, 

sa philosophie    


Depuis plusieurs années, Yuval Pick développe une méthode qui nourrit sa danse et ses pièces et qui est devenue la pratique quotidienne des danseurs de sa compagnie.  Practice considère chaque mouvement comme une action.  Cette action est une manifestation du soi, concrétisée par une intention précise. Ce principe fondamental est en rupture avec l’idée que le mouvement doit donner naissance à une forme codifiée.  

Pour réaliser chaque mouvement Yuval Pick a développé un travail sur le « corps imaginaire ». A travers des images ludiques et organiques, issues du monde animal, végétal ou minéral, on éveille par différentes expériences physiques le « corps imaginaire » pour transformer sa perception du corps. Ces différentes images permettent au participant d’être dans l’action et de trouver son intention.  

Pour provoquer la vitalité de l’axe central du corps, on fait naître en lui des sensations de mouvements permanents en utilisant des dynamiques et des intensités différentes. On crée des mouvements de rotation autour de la colonne vertébrale pour développer la flexibilité, la mobilité et la malléabilité.
Entre le haut du corps, le bassin et les jambes s’orchestre un jeu de rebonds et de rythmes, qui nous permet de renforcer la relation entre corps et force gravitaire.  Je puise souvent mon inspiration dans les rites et les danses traditionnelles pour élaborer cette variation rythmique.  

Ce processus de travail donne accès à une « spirale intérieure » qui créée des situations asymétriques et met le corps dans un état de déséquilibre. Cet état permet de parcourir des trajectoires variées, de pénétrer, de se déplacer, de moduler et d’investir l’espace. C’est une confrontation avec l’inattendu que nous pratiquons ici avec joie, audace et enthousiasme.  

Practice
propose aux danseurs professionnels et amateurs des outils pour découvrir leur créativité afin de rencontrer autrement leur corps et celui de l'autre.
Practice se fait ensemble. « L’espace-entre » devient un espace de jeu. On l’explore, on le modifie, on le réorganise, on l’invente. On est là pour se libérer, oser découvrir et prendre plaisir à se déplacer vers l’inconnu.

« L’espace-entre » devient un espace de jeu. On l’explore, on le modifie, on le réorganise, on l’invente.    


Ils ont participé à l'experience Practice


Les danseurs professionnels
L’Entrainement régulier du danseur à Micadanses Paris
L’Entrainement régulier du danseur au CN D Lyon et Paris
L’Entrainement régulier du danseur au Pacifique CDCN de Grenoble
Les étudiants du CNDC d’Angers
Les stagiaires du CNSMD Lyon
Les stagiaires du CNSMD Paris
Les étudiants de la Manufacture d’Aurillac
Les étudiants du Xinghai Conservatory de Canton (Chine)  

Les publics amateurs
Les étudiants de l’Université Jean Moulin Lyon 3
Les étudiants de Sciences Po Lyon
L’École supérieure du professorat et de l’éducation de l’académie de Lyon (ESPE)
Les participants au dispositif « Garantie Jeunes » de la Mission Locale de Rillieux-la-Pape
Les patients du Centre Hospitalier « Le Vinatier » 
Les patients de l’Institut Médico-Educatif de Vandoeuvre-lès-Nancy
Les détenus de la Maison d’arrêt de Corbas
Le public, autour des spectacles :               
National Forum of Music, Wroclaw (Pologne)
           
La Scène Nationale de Saint-Nazaire

L’Empreinte, Scène Nationale Brive - Tulle
KLAP, Maison pour la danse à Marseille
l’Autre Scène du Grand Avignon, Vedène