J’avais six ans, quand j’ai eu mon premier tutu au japon. En 2003, Je me suis formée à The showa school for performing Arts à Tokyo. Ensuite en 2006, j’intègre la Rambert School à Londres puis je rejoins la Realm Dance Company et la Roda company en Angleterre. En 2009, je pars pour Berlin et je rejoins Inpermanence dance theater pour la création de ‘SATORI’. Puis, j’ai rencontré Yuval . Quand j’ai vu Yuval pour la première fois à l’audition en 2011, Il nous a montré une mini phrase que l’on devait apprendre. Je l’ai vu dansé et là, je me suis dit « Ah! That’s it !!» Depuis que je travaille avec Yuval, je sens que je peux mieux connecter et libérer mes sensations du corps. Elles m’amènent à bouger et sont très visibles et concrètes pour moi. Danser m’offre comme un endroit où je peux être neutre. En même temps il y a beaucoup d’aventures et de partage sans avoir de frontières. Elle me donne la chance de trouver la capacité humaine de surpasser l’être, c’est énorme! No end ! Ce qui est génial, c’est que tous les jours au studio, à travers son travail, je peux creuser et explorer tous ce qui sort de moi comme sensations et imagination. Practice, pour moi c’est quelque chose à pratiquer quotidiennement et trouver en mouvement son organicité et sa conscience du corps. L’intérieur comme l’extérieur du corps , le rythme du corps, l’espace autour à 360º …Ça me donne énormément de plaisir et de liberté.

Photo © Sebastien Erome